mardi 15 juillet 2014

Captif, de Neil Cross


Atteint d'une tumeur au cerveau, Kenny Drummond apprend qu’il ne lui reste plus longtemps à vivre. A 40 ans, c’est le moment pour l’homme d’un retour sur soi, sur son passé et les personnes qu’il a aimées. Son ex-femme Mary, son amie Pat Maxwell, une policière à la retraite, et surtout Callie, cette jeune fille avec laquelle il a tant partagé au collège. Mais Callie Barton a disparu en 2004. Jonathan Reese, son mari de l’époque qui la battait, a été soupçonné de meurtre mais n’a pas été inculpé. Il a refait sa vie, et la partage aujourd’hui avec sa nouvelle petite amie Becks. 


Kenny veut découvrir ce qui est arrivé à Callie Barton, mais sa quête de vérité va se muer en une mécanique infernale, sanglante... jusqu'à la folie. Ce roman court (moins de 300 pages) est prenant de bout en bout, c'est un véritable page turner, avec du suspense, des rebondissements, jusqu'au final bouleversant et inattendu. 

L'écriture est coupée au couteau, la tension omniprésente, attention âmes sensibles s'abstenir, car certaines scènes sont à la limite du supportable. Enfin, ce thriller sanglant est aussi une réflexion sur la rédemption et ses limites, à ne surtout pas franchir !

Neil Cross, Captif, 10/18, 264 pages, traduit de l'anglais par Renaud Morin, sorti en 2010 (Angleterre) 2011 (France)

Je vous conseille aussi:

Alex, Pierre Lemaître