mercredi 5 novembre 2014

Date limite, de Duane Swierczynski


Imaginons que vous êtes un journaliste raté, un loser proche de la quarantaine, obligé de retourner vivre dans le quartier pourri de votre enfance, quartier que vous aviez fui avec la plus grande dextérité possible; Un jour, vous tombez sur des pilules qui vous permettent de voyager dans le passé, et le cas échéant de modifier le cours du temps, et bien que feriez-vous ? Vous tenteriez de remettre de l'ordre dans votre lamentable destinée, vous deviendriez quelqu'un d'autre. C'est le cas de Mickey Wade, l'anti-héros sorti tout droit de l'imagination fertile de Duane Swierczynski, de retour aux affaires avec ce petit bijou d'humour noir.

Avec une formidable énergie créatrice, l'auteur signe un suspense atypique, décalé, plein de rebondissements et de situations improbables. L'action se déroule comme d'habitude dans la ville de prédilection de l'auteur, Philadelphie. Et plus précisément dans le quartier malfamé de Frankford. La dimension sociale est d'ailleurs présente dans le roman (le livre a été écrit en 2009, au moment où les Etats-Unis étaient frappés de plein fouet par la crise économique), l'auteur s'attachant à décrire l'impact de la récession sur sa ville, et sur son personnage. 

Bref, l'auteur a mélangé avec virtuosité les genres que sont le roman noir, le pulp décalé, et le serial killer thriller, afin de nous offrir de formidables heures de lecture; Duane Swierczynski sait raconter une histoire, et captiver son lecteur. Pourvu que ça dure !

Duane Swierczynski, Date limite, Rivages, 272 pages, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Sophie Aslanides, sorti en 2010 (Etats-Unis) 2014 (France)

Du même auteur sur ce blog: