mardi 4 novembre 2014

Point mort, de Rob Reuland


Au départ, on peut penser que Point mort est un énième Legal Thriller d'un énième auteur américain qui viendrait grossir les rangs des nombreux écrivains du genre, John Grisham en tête, Michael Connelly, Phillip Margolin, Michael Nava, James Grippando, Lisa Scottoline etc.... Mais en réalité, Point mort est bien un roman noir à la beauté sombre et presque insoutenable, le premier roman très prometteur d'un jeune procureur de Brooklyn, qui mérite vraiment d'être lu. Ne passez surtout pas à côté, ce serait dommage !


L'intrigue est bien ficelée: le meurtre d'une jeune fille noire, un coupable tout désigné malgré la faiblesse des preuves existantes, et surtout un procureur alcoolique à la dérive, qui a perdu sa fille, un anti-héros qui va découvrir une vérité bien embarrassante. 

Une narration hors pair, des dialogues crédibles et percutants, des personnages fouillés, du suspense et une profonde sensibilité rarement vue dans le polar, tels sont les ingrédients de ce très beau roman. Et enfin une réflexion intéressante et pertinente sur la responsabilité individuelle, mais aussi sur la culpabilité et la rédemption. Incontestablement une réussite ! Dommage que les autres romans de l'auteur n'aient pas été traduits.

Rob Reuland, Point mort, Rivages, 336 pages, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Dominique Mainard, sorti en 2001 (Etats-Unis) 2004 (France)

Je vous conseille aussi:
L'enfant invisible, Cornelia Read