mardi 4 novembre 2014

PUR

ANTOINE CHAINAS

________________________________________

Auteur français
Editions Gallimard
320 pages
Sélection Guide polar de Pietro
Première publication France:
2013
________________________________________

Le pire est à venir.. ou pas!


Antoine Chainas écrit peu mais écrit bien, de mieux en mieux même!
Sur la forme, il s'agit d'un récit plutôt court, très fluide, à la construction impeccable; On retrouve le style singulier de l'auteur, à la fois simple et sophistiqué, clinique même; Mais par rapport aux précédents romans, je trouve que c'est plus clair, un peu plus dépouillé; J'avais eu du mal avec l'écriture de Versus, le roman coup de poing qui a fait connaître l'auteur, certains passages contenaient des termes trop lourds, parfois incompréhensibles. Mais Pur est une totale réussite littéraire, un mélange de suspense, de roman noir, et de thriller politique d'une profondeur et d'une intensité exceptionnelles. 

Sur le fond, Pur est un récit à peine (malheureusement!) d'anticipation, et décrit une France désemparée, chaotique, au bord de l'implosion sociale; L'action de Pur se déroule dans une ville fictive du Sud à l'urbanisation morcelée, avec d'un côté des gens de plus en plus riches qui se barricadent dans des enclaves ultra-sécurisées (les fameuses "Gated Communities", phénomène en provenance des US et qui existe maintenant en France), et de l'autre des gens de plus en plus pauvres qui survivent dans des quartiers délabrés, insalubres, gangrénés par la misère, la violence et la délinquance. Et l'histoire imaginée par l'auteur fait froid dans le dos!

Au final, Pur est une oeuvre sombre, troublante qui place l'homme au centre du débat, car c'est là finalement que se situe le problème: la peur de l'autre, le manque de communication, la manipulation des médias par les puissants et vice-versa... On retrouve bien ces thèmes dans le récit d'Antoine Chainas, qui ne tombe jamais dans la facilité. Et je refuse de croire qu'il n'y a pas d'espoir dans son roman, car malgré la noirceur présente, ses personnages ont encore envie d'aimer, et c'est ça le plus important.

Du même auteur sur le blog:

Une histoire d'amour radioactive