mercredi 13 mai 2015

TOUT CE QUE VOUS DIREZ POURRA ÊTRE RETENU CONTRE VOUS

LAURIE LYNN DRUMMOND

_________________________________________

Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Isabelle Reinharez
Editions Rivages
Poche 384 pages
Première publication:
2004 (Etats-Unis)
2007 (France)
_________________________________________

Le quotidien des femmes policières raconté par une femme policière...

...Ou plutôt ancienne femme policière. Comme on dit, rien de tel que le vécu. On pouvait donc s'attendre à un portrait fidèle des réalités policières, d'une précision documentaire. L'auteure est allée encore plus loin en combinant avec virtuosité description clinique du travail de la police et intrigue romanesque : raconter une histoire, ou plutôt des histoires, tout en nous faisant connaître le métier de policière au quotidien. Et surtout nous captiver. Mission réussie!


Des histoires au pluriel donc, car ce roman est composé de dix nouvelles qui racontent la vie de plusieurs femmes, toutes policières à Baton Rouge, en Louisiane. L'auteure parvient très bien à faire ressortir le côté vraiment sombre du travail au quotidien d'un policier (que ce soit homme ou femme), et la capacité (ou non) à pouvoir prendre du recul par rapport à la violence et à la mort. Car ces hommes et femmes exercent leur métier au péril de leur vie, et ne rencontrent que des gens ayant des problèmes. Au bout d'un moment, ça peut peser lourd dans la balance psychique d'un individu normalement constitué! le burn out des policiers est une réalité! 


Laurie Lynn Drummond dresse, avec empathie, mais sans tomber  dans la facilité, les portraits de cinq femmes policières à travers dix récits poignants, et pétris d'humanité. J'ai littéralement dévoré ce roman très noir. L'écriture est à la fois nerveuse et sensible, les scènes crues et détaillées. Rien ne nous est épargné, l'auteur n'occulte pas la réalité parfois sordide à laquelle un agent des forces de l'ordre est confronté au quotidien. 

Dans le même genre sur ce blog:

911, Shannon Burke
Captain Butterfly, Bob Leuci