mardi 9 juin 2015

911

SHANNON BURKE

_______________________________________

Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Diniz Galhos
Editions Sonatine
Grand format 208 pages
Sélection Guide polar de Pietro
Première publication:

2008 (Etats-Unis)
2014 (France)
_______________________________________

Ambulancier dans le Harlem des années 90

" Vous n'aurez bientôt pour seul paysage que celui des quartiers insalubres, les exclus, les sans-abri, les fous, les toxicomanes, les malades, les mourants et les morts... Vous serez témoins de toutes les saloperies qu'on cache à la majeure partie de la population. Vous en ferez partie. Et viendra un moment où, par impuissance, par désespoir, par colère, vous serez tenté de céder à toute cette misère et toute cette laideur." Oui, car s'il faut retenir une chose de ce roman noir coup de poing, c'est qu'il n'existe aucune formation qui prépare à ce que les êtres humains sont capables de s'infliger. 

Ce court récit poignant, écrit dans un style pur, viscéral, raconte l'histoire d'Oliver Cross, jeune étudiant en médecine travaillant comme ambulancier de nuit dans le quartier le plus dangereux de New York: Harlem, au début des années 90. Une expérience éprouvante dont il ne sortira pas indemne. 911 est avant tout une histoire d'hommes, d'amitiés mais aussi de rivalités dans un monde sans pitié. 

L'auteur, ancien ambulancier, dépeint donc avec réalisme le travail de ces hommes qui peuvent si facilement basculer dans la folie, et la haine de l'autre. Car la frontière entre le bien et le mal est ténue dans un univers de misère et de violence, un quotidien infernal. Il faut avoir les nerfs solides, et un équilibre psychologique sans faille pour exercer le métier d'ambulancier dans ce quartier pourri, abandonné par les pouvoirs publics. 911 est donc un récit d'une profonde humanité, qui dégage une puissance affective rare. 
L'auteur écrit tellement bien qu'on a l'impression de partager entièrement le quotidien de ces hommes. D'être à leurs côtés, de ressentir ce qu'ils vivent. Certaines scènes sont choquantes, l'auteur ne nous épargne rien. pas de surenchère non plus, juste la réalité implacable, et une histoire passionnante, mais franchement noire. 

Dans le même genre sur ce blog: