mercredi 16 juillet 2014

MAPUCHE

CARYL FÉREY

______________________________________


Auteur français
Editions Gallimard
464 pages
Existe en version poche
Sélection Guide polar de Pietro
Première publication France: 

2012
______________________________________


Le roman le plus abouti et le plus poignant de Caryl Férey


Le sujet abordé dans Mapuche est difficile, dur, donc autant vous prévenir tout de suite, ce roman engagé, politique, l’est aussi. C’est même sanglant, tragique, éprouvant, mais tellement captivant. Après Zulu, Caryl Férey va encore plus loin, et nous livre un récit haletant, mais surtout bouleversant. Son meilleur roman à ce jour, incontestablement.

Jana est mapuche, fille d'un peuple sur lequel on a tiré à vue dans la pampa argentine. Rescapée de la crise financière de 2001-2002, aujourd'hui sculptrice, Jana vit seule à Buenos Aires. Rubén Calderón aussi est un rescapé – un des rares  à être sorti vivant des prisons clandestines de l'École de Mécanique de la Marine, où ont péri son père et sa jeune sœur. 
Trente ans ont passé depuis le retour de la démocratie et la fin d’une horrible dictature. Mais le passé est toujours présent dans les mémoires des vivants. Ces deux personnages vont enquêter sur un meurtre sordide qui va les entraîner dans un engrenage infernal, sans retour.

C'est donc un véritable cri du coeur que pousse Caryl Férey, qui a été bouleversé par les victimes de la dictature argentine, appelée "processus de réorganisation nationale" entre 1976 et 1983; sept ans d'horreurs: 30000 "disparus", 15000 fusillés, et au moins 500 bébés enlevés aux parents disparus et élevés par des familles proches du pouvoir. Les Mères de la place de Mai, association des mères argentines dont les enfants ont "disparu" sont là pour nous rappeler un passé atroce de larmes et de sang. Ces mères crient justice, et Caryl Férey, à travers son roman, crie justice aussi. Un roman puissant, épique, qu’on ne peut pas oublier. Un véritable chant de démence et de sang.

Du même auteur sur ce blog:

Dans le même genre sur ce blog: