mercredi 16 juillet 2014

Meurtriers sans visage, d'Henning Mankell


Henning Mankell est connu internationalement grâce à la série policière des enquêtes de Kurt Wallander. Ce commissaire désabusé est entouré par une équipe de policiers où chacun possède une personnalité bien définie. Les meurtres sanglants auxquels Wallander est confronté le plongent au fil des romans dans un état de plus en plus dépressif; Et ça commence dès sa première enquête Meurtriers sans visage

Le succès de cette série traduite dans le monde entier repose sur le talent de conteur de Henning Mankell, l’atmosphère unique qui se dégage de ses romans, et la qualité des intrigues. Mankell est un meneur d’intrigues hors pair, et sait captiver son lecteur.

Dans la campagne de Scanie, dans le sud de la Suède, un couple de vieux fermiers est sauvagement assassiné. Avant de mourir à l'hôpital, la femme du fermier prononce un dernier mot : « étranger ». 
Ce double meurtre sordide va déclencher des réactions de colère et de xénophobie à travers toute la région. Kurt Wallander va devoir enquêter dans un contexte difficile, d’autant qu’il doit également faire face à des problèmes personnels.

Une première enquête palpitante, nerveuse, au sein d’une société suédoise en proie aux violences et aux haines les moins reluisantes. 
Un classique à découvrir et à redécouvrir.

Henning Mankell, Meurtriers sans visage, 10/18, 386 pages, traduit du suédois par Philippe Bouquet, sorti en 1991 (Suède) 1994 (France) 

Je vous conseille aussi: