jeudi 17 mai 2018

LE CLUB DES PENDUS

TONY PARSONS

______________________________________________

Traduit de l'anglais par Anne Renon
Editions De la Martinière
Grand format 336 pages
Sélection Guide polar de Pietro
Première publication:
2016 (Angleterre)
2017 (France)
______________________________________________

Le polar le plus controversé de Tony Parsons.


"Je crois plutôt que nous sommes les derniers hommes sains d'esprit encore prêts à agir dans cette ville. Nous avons exécuté un violeur de jeunes filles. Un chauffard en délit de fuite après avoir écrasé un innocent. Une ordure qui a détruit la vie d'un ancien combattant pour pouvoir se droguer. Et ce serait nous, les détraqués?" Le club des pendus, ou plutôt le club des bourreaux. Des justiciers masqués qui ont décidé de rétablir la peine de mort à Londres. Pourquoi les bourreaux ont-il enlevé puis pendu Mahmud Irani, Hector Welles et Darren Donovan ? Parce qu'ils jugent que les lois britanniques ont été trop laxistes avec ces trois individus. Alors les bourreaux ont décidé de se substituer à la justice et à la police, en appliquant une justice beaucoup plus expéditive, définitive même! Et ils continueront tant que le DC Max Wolfe ne les arrêtera pas. Et la tâche s'annonce ardue pour notre détective anglais, qui ne peut pas compter sur le soutien de l'opinion publique qui encense les bourreaux. Une enquête hautement sensible, et tendue à l'extrême!

Le club des pendus est à ce jour le polar le plus controversé de Tony Parsons, le livre a fait l'objet d'une forte polémique lors de sa sortie outre-Manche. Dans cette nouvelle enquête de son personnage fétiche, l'auteur soulève un problème récurrent dans la culture occidentale: la tentation de la justice sommaire prise en main par les citoyens. Se faire justice soi-même parce qu'on estime que le criminel n'a pas reçu la peine qu'il méritait. Dans Le club des pendus, l'auteur a imaginé le pire scénario possible et illustre de manière implacable la violence qui règne dans la société britannique actuelle. Un constat lucide et sans concession, on est bien loin du légendaire flegme britannique. La montée de la violence et de l'intolérance est un fait.

Mais l'auteur n'oublie pas de captiver ses lecteurs de polars en nous offrant un whodunit londonien plein de suspense et de rebondissements. Tout est subtilement et efficacement contrôlé. On suit avec beaucoup de plaisir l'enquête de Max Wolfe qui va encore une fois utiliser tout son savoir-faire pour démasquer les coupables se trouvant parmi les nombreux personnages du livre. Avec un art consommé du récit, écrit dans un style limpide et concis, Tony Parsons nous offre ici son roman le plus abouti à ce jour. Un mélange explosif de polar d'enquête et de roman noir de critique social. Après, chacun se fera son opinion sur ce sujet très sensible. Un polar qui ne laisse pas indifférent, ça c'est certain!

Dans le même genre sur ce blog:
Parmi les cendres, Kate Watterson
Meurtriers sans visage, Henning Mankell

Aucun commentaire: