vendredi 8 août 2014

Le canyon des ombres, de James D. Doss


Dans la catégorie polar ethnologique, les plus connus sont Tony Hillerman, Kirk Mitchell, ou encore William Kent Krueger; Et le regretté James D. Doss, mon préféré, pour raconter des histoires teintées de mythologie indienne, avec beaucoup d’humour et d’humanité. 


Après le très réussi La rivière des âmes perdues, on a plaisir à retrouver les enquêteurs Charlie Moon, et Scott Parris, pour une nouvelle enquête pleine de suspense et de rebondissements, avec en toile de fond les paysages magnifiques du sud du Colorado.

Je vous laisse le soin de découvrir cette aventure qui flirte avec le surnaturel; Un Whodunit de grande qualité, avec des meurtres et des coupables à démasquer, et de formidables heures de lecture en perspective.   

D'ailleurs, James D. Doss a trop souvent été comparé à Tony Hillerman, alors que leur univers et leur façon d'écrire sont vraiment différents. 

Magique ! Et dépaysant !

James D. Doss, Le canyon des ombres, 10/18, 390 pages, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Danièle et Pierre Bondil, sorti en 1995 (Etats-Unis) 2000 (France) 

Je vous conseille aussi:
Les hamacs de carton, Colin Niel 
Taqawan, Eric Plamondon