jeudi 14 août 2014

EMERGENCY 911

RYAN DAVID JAHN

__________________________________________

Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Simon Baril
Editions Babel 
Poche 416 pages
Première publication:
2011 (Etats-Unis)
2013 (France) 
__________________________________________

Un western des temps modernes sanglant et épique

"Il était une fois dans l'ouest" version Ryan David Jahn!
Ce récit oppressant sent la poudre et l'atmosphère viciée d'une petite ville du Texas et du désert américain en général. Le style d'écriture est très visuel, cinématographique, comme si l'auteur était en réalité un caméraman filmant et décrivant en même temps chaque scène. Maintenant ainsi une tension dramatique qui ne faiblit jamais.   

Emergency 911 raconte, à la manière d'un western remis au goût du jour, la quête rédemptrice de Ian Hunt, agent de police d'une petite ville du Texas qui reçoit un appel au secours de sa fille; Maggie Hunt a disparu il y a sept ans, prisonnière d'un couple de psychopathes qui vit dans cette même petite ville. Ian Hunt va découvrir la vérité et poursuivre le couple qui a pris la fuite avec sa fille, direction la Californie, avec entre les deux le Grand Nulle Part américain, magnifiquement décrit par l'auteur.

Intrigue classique et sans surprise, surenchère de gore: le livre a été critiqué de manière plutôt négative à sa sortie. Alors oui, l'intrigue est classique (pas de rebondissements dans tous les sens, à la Harlan Coben), et certains passages sont très très saignants. Mais à la question de savoir si Ryan David Jahn est parvenu à me captiver, la réponse est oui, on ne peut pas décrocher de ce road-movie poignant. Il n'y pas de longueurs, l'auteur va à l'essentiel, à l'image du décor épuré du roman, l'implacable désert texan. 

Ryan David Jahn est-il parvenu à me procurer des émotions, ce que je demande à tout bon écrivain? Oui, j'ai été bluffé par l'épaisseur des personnages, la force des dialogues, et l'intensité des scènes d'action. Et le final est époustouflant, un duel digne des grands westerns à la Sergio Leone (d'ailleurs cela se passe dans une ville déserte). Alors pour toutes ces raisons, Ryan David Jahn a produit une oeuvre qui se distingue de la masse. A lire d'urgence!

Dans le même genre sur ce blog: