jeudi 31 juillet 2014

Meurtres au Lone Star Cafe, de Kinky Friedman


Kinky Friedman est un chanteur, auteur-compositeur, romancier et homme politique américain; Rien que ça. Et surtout il fume des barreaux de chaise, et descend le whisky comme si c'était de l'eau plate. Ses polars partagent certaines ressemblances avec sa musique country, mettant en vedette une version fictive de lui-même résolvant des crimes à New York et offrant blagues, sagesse, charme texan et whiskey irlandais. Fred Vargas et Bill Clinton le revendiquent d'ailleurs comme l'un de leurs écrivains préférés. C'est aussi mon cas !

La première enquête du Kinkster remonte à 1986: Meurtre à Greenwich Village. C'est un premier whodunit de bonne facture, mais sans plus. 


Meurtres au Lone Star Café, son deuxième roman paru en 1987, est beaucoup plus réussi, c'est également un whodunit dans la plus pure tradition du genre: une série de meurtres liés entre eux, un tueur en série insaisissable, et Kinky qui mène l'enquête, à sa manière, et qui ira jusqu'à risquer sa peau pour démasquer le coupable, dont l'identité n'est connue que dans les toutes dernières pages du roman.

Je vous conseille de commencer par ce roman si vous souhaitez entrer dans l'univers du Kinkster. Je vous avertis tout de suite: il faut un peu de temps pour s'habituer au style imagé de l'auteur, et à son humour bien spécial; Mais ensuite, quels formidables moments de lecture vous attendent! Il faut lire Kinky Friedman pour son originalité, tant au niveau des dialogues que de l'atmosphère qui se dégage de ses romans. Une vraie marque de fabrique. Inimitable !

Kinky Friedman, Meurtres au Lone Star Café, Rivages, 248 pages, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Frank Reichert, sorti en 1987 (Etats-Unis) 1993 (France)

Du même auteur sur ce blog: