jeudi 9 juillet 2015

MAUVAISE ÉTOILE

R.J. ELLORY

____________________________________________

Traduit de l'anglais par Fabrice Pointeau
Le Livre de Poche
591 pages
Sélection Guide polar de Pietro
Première publication:
2011 (Royaume-Uni)
2013 (France)
____________________________________________

Un auteur au sommet de son art



R.J. Ellory possède ce don d'embarquer le lecteur dès la première page pour ne plus le lâcher, le maintenant en apnée avec son stylisme hors pair, et la puissance dramatique de son écriture. Cette fois-ci, il nous offre une fresque épique et violente, un suspense sanglant dans le Grand Ouest désertique américain. Une histoire poignante qui raconte le destin de deux jeunes frères. Car dans la vie, il suffit d'une seule rencontre pour sceller toute une destinée.

La rencontre en question s'appelle Earl Sheridan, un psychopathe qui sème la terreur et surtout les cadavres dans le Texas des années 60. Elliott et Clarence sont des "mal partis", deux jeunes frères qui n'ont pas eu la chance de grandir dans une famille unie et aimante. Et la malchance va se poursuivre puisque ces deux garçons en fuite vont être pris en otage par Sheridan. Une rencontre fatale qui va conduire à la séparation des deux frères, dans tous les sens du terme. S'ensuivra une odyssée sanglante, un chant de démence et de sang, un road-trip étouffant et éprouvant. 

La force de ce roman puissant ne réside pas dans l'originalité de son intrigue plutôt classique, mais bien dans la psychologie fouillée des personnages, et dans la façon dont l'auteur raconte son histoire: avec brio, finesse, panache et une sensibilité incroyable. Le ton est toujours juste, le suspense savamment dosé. Ce livre vous prend à la gorge, et vous retourne les tripes. Certains passages atteignent des sommets d'intensité dramatique, notamment lorsque le mal se réveille chez l'un des deux frères. D'ailleurs, l'origine du mal chez l'être humain est une question qui obsède bien des auteurs de romans noirs. Pour R.J. Ellory, Une des réponses serait l'innocence bafouée, corrompue chez l'enfant. De ce constat, il en a tiré un roman passionnant et émouvant de bout en bout.

Du même auteur sur ce blog:

Les neuf cercles Les Anges de New York ; Les anonymes ; Les Assassins

Dans le même genre sur ce blog: