lundi 16 février 2015

PAPILLON BLANC

WALTER MOSLEY

_________________________________________

Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Gabrielle Merchez
Editions Points
Poche 300 pages
Sélection Guide polar de Pietro
Première publication:

1992 (Etats-Unis)
1995 (France)
_________________________________________

Easy Rawlins est l'un des personnages les plus attachants du roman noir

Watts, le quartier noir de Los Angeles, dans les années 50:

un ghetto étouffé par le chômage, la misère, et la violence, trois jeunes femmes y sont sauvagement assassinées, mais comme elles étaient noires, la police n'y prête pas attention; Lorsqu'une jeune femme blanche est assassinée à son tour dans les mêmes conditions, la police bouge enfin, d'autant que le père de la morte est procureur. En apparence, cette fille de bonne famille n'a rien à se reprocher, mais comme le sait si bien Easy Rawlins, le héros de cette histoire, les apparences sont souvent trompeuses en ce bas monde; L'enquête menée par Rawlins s'avérera périlleuse, pleine de suspense et de rebondissements. 

Papillon blanc est une plongée saisissante dans les bas-fonds de Watts, à une époque marquée par un racisme omniprésent et la corruption policière. Ce roman noir séduit par l'écriture nature et par les dialogues percutants de Walter Mosley, qui est un meneur d'intrigues hors pair; Le rythme est lancinant, crescendo, mais c'est surtout l'atmosphère qui vaut le détour: L'auteur retranscrit parfaitement toute une époque, à travers le spleen désabusé de son héros, personnage authentique, complexe mais surtout profondément humain, pour le meilleur et pour le pire.

Un roman noir envoûtant et attachant, une histoire franchement glauque mais passionnante à suivre, et surtout des dialogues d'anthologie.

Dans le même genre sur ce blog:
La route de tous les dangers, Kris Nelscott