lundi 20 avril 2015

JUILLET DE SANG

JOE R. LANSDALE

________________________________________

Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Claro
Folio
Poche 309 pages
Sélection Guide polar de Pietro
Première publication:
1989 (Etats-Unis)
1996 (France)
________________________________________

Un thriller teigneux à dévorer d'urgence

A ce jour, Les marécages est pour moi LE chef d'oeuvre de l'auteur culte texan, connu également pour sa formidable série noire humoristique mettant en scène les attachants Hap Collins et Leonard Pine. Mais si vous voulez vous attaquer à l'oeuvre de Joe R. lansdale, je vous conseille de commencer par Juillet de sang, un thriller classique, un récit sec et nerveux composé de chapitres courts qui ne laissent aucun répit au lecteur.

C'est de la très bonne série B, une bombe textuelle survitaminée, un feu d'artifice d'action sans temps mort, sans prise de tête, qui se lit d'une traite. C'est bien écrit, bien mené, c'est musclé, ça va à l'essentiel, pas  de gras, pas de longueurs. Joe R. Lansdale a ce don de vous embarquer dans son histoire dès la première page. Juillet de sang raconte les péripéties d'un père de famille texan qui, en pleine nuit, surprend un cambrioleur dans sa maison, et l'abat, en état de légitime défense. Le pauvre père de famille va alors se retrouver embarqué dans une histoire de fous, qui se terminera dans le sang. 

Un thriller saignant, teigneux, qui sent la poudre, un final  "tarantinesque", des dialogues crus et percutants, des personnages plus dingues les uns que les autres, ça dézingue à tout va, ça part dans tous les sens. Bref on en a pour son argent! Joe R. Lansdale est un formidable raconteur d'histoires, aucun doute là-dessus. Juillet de sang a été récemment adapté au cinéma avec l'excellent Michael C. Hall (Dexter) dans le rôle principal.

Du même auteur sur ce blog:
Un froid d'enfer ; Les marécages

Dans le même genre sur ce blog:

Des gens bien, Marcus Sakey