vendredi 2 octobre 2015

Jusqu'à ce que mort s'ensuive, de Roger Martin


Quelle claque ce livre ! Un mélange explosif de polar historique et de thriller politique. Un furieux page turner impossible à poser avant la dernière page. on prend du plaisir à la lecture de ce récit très fluide, rondement mené, et en plus on apprend des choses. C'est tout un pan peu glorieux de l'histoire récente des Etats-Unis qui est dévoilé dans ce livre, au travers d'une enquête pleine de rebondissements.

Douglas Bradford est un jeune afro-américain plein d'avenir qui a grandi dans une famille aisée d'Atlanta: un père qui est dirigeant chez Coca-Cola, la world company par excellence, et une mère poule attentionnée qui a jeté son dévolu sur son seul et unique enfant. La mère et le fils sont complètement effacés et assujettis au patriarche, un républicain pro-bush aux valeurs rigides pleines de préjugés en tout genre. Douglas grandit dans une enclave sécurisée pour riches, comme il en existe des centaines aux Etats-Unis. Une prison de verre, une bulle déconnectée de la réalité. 

Tout cela va voler en éclat lorsque Douglas apprend que son admission à l'académie militaire a été rejetée. Au départ, il soupçonne une intervention de son père, farouchement opposé à son engagement dans l'Armée. Mais la vérité est toute autre. Poursuivi par les services secrets américains, Douglas va enquêter sur un passé familial très chargé, et mettre à jour au péril de sa vie une incroyable vérité historique. Une fabuleuse quête initiatique, de Pittsburg en Pennsylvanie jusqu'aux plages normandes, en passant par la Belgique.


Roman d'apprentissage qui raconte le passage à l'âge adulte mouvementé d'un jeune américain, implacable suspense politique, mais surtout polar historique de haute volée, Jusqu'à ce que mort s'ensuive est une totale réussite. Il y a parfois quelques maladresses d'écriture, certaines phrases sont un peu trop longues, mais dans l'ensemble, c'est bien écrit. Le rythme du récit est soutenu, le suspense est savamment dosé, on découvre petit à petit la vérité, et on suit avec bonheur les aventures de l'attachant Douglas. Du tout bon !

Roger Martin, Jusqu'à ce que mort s'ensuive, Pocket, 480 pages, sorti en 2008.

Je vous conseille aussi:

Un long moment de silence, Paul Colize
Rompre le silence, Mechtild Borrmann
Le Violoniste, Mechtild Borrmann