vendredi 2 février 2018

DANS L'OMBRE (TRILOGIE DES OMBRES T.1)

ARNALDUR INDRIDASON

___________________________________________

Traduit de l'islandais par Eric Boury
Editions Métailié
Grand format 352 pages
Sélection Guide polar de Pietro
Première publication:
2015 (Islande)
2017 (France)
___________________________________________

Du cousu main pour amateurs de romans policiers historiques.


On ne présente plus l'écrivain islandais Arnaldur Indridason, dont j'ai pu mesurer la côte de popularité en France à la longueur de sa file d'attente lors de sa dernière séance de dédicaces au festival Quais du polar de Lyon. Une longueur interminable à l'image de son talent immense. Indridason est notamment l'auteur de La femme en vert, à ce jour l'un de mes polars préférés. Un chef d'oeuvre de noirceur et d'émotions. L'écrivain islandais a acquis une immense notoriété avec sa série policière mettant en scène le désormais mythique commissaire Erlendur. Indridason est donc devenu au fil des ans l'un des chefs de file du polar scandinave, en compagnie des Jo Nesbo, Camilla Läckberg, Jussi Adler Olsen, Johan Theorin et autres Viveca Stern et Mons Kallentoft. Dans l'ombre est le premier volet d'une trilogie historique consacrée à L'Islande de la seconde guerre mondiale.

On retrouve dans ce premier tome tout ce qui fait la force et le succès de cet auteur hors norme: rigueur de l'intrigue criminelle, pleine de suspense et de rebondissements subtilement distillés; Style d'écriture limpide, percutant, des dialogues enlevés; Des personnages fouillés; Et de solides connaissances historiques. En effet, dans ce roman, l'auteur dévoile tout un pan de l'histoire de l'Islande. Un pays menacé par les nazis et occupé par les alliés américains et britanniques. Une période trouble appelée la "Situation", rapport à tous ces soldats qui débarquent sur ce pays isolé de tout, et sèment le trouble parmi la population, notamment féminine. Dans ce contexte tendu, un représentant de commerce en apparence sans histoire est retrouvé mort dans la cuisine d'un appartement de Rekjavik, la capitale islandaise. L'homme a été executé d'une balle en pleine tête, le front marqué d'un symbole nazi avec son propre sang. Crime politique ou crime passionnel maquillé en crime politique ? That is the question.

Débute alors une enquête palpitante menée par les deux personnages principaux de ce livre: le jeune Flovent, de la police criminelle de Rekjavik, et Thorson, canadien d'origine islandaise, bilingue, et représentant dans cette enquête les intérêts militaires des pays alliés. Deux regards différents sur l'Islande, de l'intérieur pour Flovent, et de l'extérieur pour Thorson. mais surtout deux enquêteurs obstinés, tenaces qui ne reculeront devant rien pour découvrir une étonnante vérité. D'autant que la liste des suspects ne va cesser de s'allonger au fil de l'enquête. Au final, un mélange réussi de polar d'enquête classique et de roman historique. Et une trilogie qui s'annonce prometteuse et passionnante, comme toujours avec Arnaldur Indridason.

Du même auteur sur ce blog:
La femme en vert

Dans le même genre sur ce blog:
Rompre le silence, Mechtild Borrmann
La fin de l'histoire, Luis Sepulveda



Aucun commentaire: