dimanche 1 février 2015

LA GRIFFE DU CHIEN

DON WINSLOW

_________________________________________

Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Freddy Michalski
Editions Points
Poche 840 pages
Sélection Guide polar de Pietro
Première publication:

2005 (Etats-Unis)
2007 (France)
_________________________________________

Une oeuvre grandiose, épique et violente


"Le plus grand roman sur la drogue jamais écrit", selon James Ellroy. Trinités de Nick Tosches, L'idole des camés de Richard Stratton, Les quais de la blanche de Graham Hurley: tous de grands romans sur la drogue, mais aucun ne dégage la puissance de La griffe du chien, le chef d'oeuvre de Don Winslow.

Entre 1975 et 2000, les Etats-Unis mènent officiellement une guerre sans pitié contre la drogue, qui part de la Colombie, transite par le Mexique, pour finir dans les quartiers pauvres américains; Un combat mortel contre les cartels de Colombie et du Mexique; Mais officieusement, les américains gagnent ou perdent cette guerre, selon ce qui les arrange, car les objectifs sont ailleurs: anéantir le communisme en Amérique centrale, et imposer le capitalisme à tout un continent avec la mise en place de l'ALENA, l'Accord de Libre-Echange Nord-Américain; Et tous les coups tordus de la CIA sont permis pour y arriver; Et bien sûr, pendant toutes ces années, le sang coulera à flots, celui des civils innocents!

La griffe du chien est un roman effrayant, triste, mettant en scène des personnages dont les destins s'enchevêtrent pour le pire, toujours pour le pire; Et il n'y a pas les gentils d'un côté, et les méchants de l'autre, simplement des êtres humains qui jouent leur survie sur l'échiquier du mal; Certains de ces personnages incarnent quand même le mal absolu: le seigneur mexicain de la drogue, Miguel Angel Barrera et ses neveux Adàn et Raùl, John Hobbs de la CIA, Fabian Martinez, le tueur au cœur de pierre, et le pire de tous, Sal Scacchi multi casquette dans l'horreur! Peut-être le personnage le plus abject jamais créé par un auteur de thriller.

Ecriture musclée et spectaculaire, intrigue taillée au couteau, rythme endiablé, scènes d'action époustouflantes et parfois très choquantes, final "corral", cette oeuvre indispensable vous prend à la gorge, vous étouffe, et vous maintient dans un état émotif extrême; Une chose est sure: Don Winslow est un auteur qui ne nourrit plus aucune illusion sur son pays!

Du même auteur sur ce blog:
Savages

Dans le même genre sur ce blog: