vendredi 1 mai 2020

Le mercato d'hiver, de Philip Kerr


Inexplicablement, Le mercato d'hiver est le premier polar que je lis de Philip Kerr. J'emploie le terme inexplicablement, car le regretté Philip Kerr a depuis longtemps été élevé au rang d'auteur culte. Et après avoir littéralement dévoré cet excellent polar très bien ficelé, je comprends beaucoup mieux pourquoi. Pour moi, Philip Kerr aimait écrire, raconter des histoires, cela transparaît dans ses romans. Et c'est aussi sa passion pour le football qui transparaît dans Le mercato d'hiver, premier volet réussi de la trilogie Scott Manson.

L'ancien joueur de football Scott Manson est l'entraîneur du club de London City. Jusqu'ici tout va bien. Sauf qu'en l'espace de quelques jours, son meilleur ami, Matt Drennan, se suicide, et le manager charismatique du club, Joao Zarco, est retrouvé mort dans l'un des débarras du stade. Viktor Sokolnikov, le propriétaire ukrainien du club, confie à Scott deux missions périlleuses: premièrement, devenir le manager du club. Poste que Scott pourra garder si l'équipe gagne le prochain match, à savoir la demi-finale de la coupe de la Ligue. Deuxièmement, trouver le ou les coupables du meurtre de Joao. Courage mon petit Scott, car les suspects sont nombreux !

Si vous aimez le foot, vous prendrez beaucoup de plaisir à lire ce truculent polar, qui dévoile les coulisses souvent peu reluisantes du sport le plus populaire au monde. L'auteur dresse globalement un portrait au vitriol du foot business. Mais cette série est aussi et surtout un hommage au beau jeu. Avec un art consommé du récit, Philip Kerr nous fait vivre les matchs comme si on y était.

Si vous n'aimez pas le foot, vous prendrez beaucoup de plaisir à lire ce whodunit rondement mené, riche en suspense et en rebondissements. L'auteur nous a concocté une enquête palpitante menée par un personnage très attachant. Avec une bonne dose d'humour plein d'irrévérence.

Le mercato d'hiver est le premier roman que je lis de cet auteur. Ce ne sera pas le dernier, assurément, tant j'ai aimé le style d'écriture plein de vitalité de Philip Kerr, et sa façon de raconter une histoire. Je comprends mieux pourquoi cet auteur prolifique a toujours rencontré un franc succès. Gros coup de coeur pour ce premier volet d'une série policière consacrée au football. Je lirai avec plaisir les deux autres opus, mais en attendant, je vais m'attaquer ce ce pas au chef d'oeuvre de l'auteur La trilogie berlinoise. Il paraît que c'est le plus grand polar historique jamais écrit sur le nazisme. Je suis certain d'arriver à la même conclusion. 

Philip Kerr, Le mercato d'hiver, Le Livre de poche, 501 pages, traduit de l'anglais par Katalin Balogh et Philippe Bonnet, sorti en 2014 (Angleterre) 2016 (France)

Je vous conseille aussi:
Quitte ou double, Cyrille Legendre 
Le sang de la coupe, Leighton Gage 

Aucun commentaire: