samedi 23 février 2019

QUITTE OU DOUBLE

CYRILLE LEGENDRE

__________________________________________________

Auteur français
Editions du Masque
Poche 355 pages
Sélection Guide polar de Pietro
Première publication France:
2013
__________________________________________________

Un premier roman totalement maîtrisé.


Matt Berger a longtemps parcouru le monde en tant que grand reporter, le danger ça le connaît. Mais depuis la mort de la femme de sa vie, Matt végète et gagne sa vie comme photographe pour des tabloïds. Ce soir-là, Matt mitraille Jimmy Rowland, grand espoir du football français, et aussi grand amateur de prostituées. Matt envoie les photos croustillantes au journal people et part à Deauville claquer son argent. Et ensuite, les ennuis vont s'accumuler: la prostituée avec laquelle le footballeur a passé la soirée est retrouvée morte dans un bois, les photos ont été effacées du serveur du journal, et Matt fait l'objet d'une tentative d'assassinat. Aidé de ses fidèles amis JED et Makkal, Matt va se lancer dans une enquête périlleuse qui le conduira en Irlande et au Turkménistan, une dictature méconnue coincée entre la Russie et l'Iran. Dépaysement garanti, dans le mauvais sens du terme!

Prix du premier roman au festival de Beaune, Quitte ou double repose sur une intrigue complexe, pleine de suspense et de rebondissements. L'auteur ne lésine pas sur le romanesque, on a en pour son argent. Ce livre est une véritable bombe textuelle survitaminée, un feu d'artifice d'action, de suspense et de rebondissements improbables. Un mélange explosif de suspense implacable et de thriller géopolitique fort bien documenté. Le portrait du Turkménistan dressé par l'auteur est notamment édifiant. Il faut également souligner que c'est l'un des premiers polars à se situer dans le monde opaque du football. L'auteur, qui connaît très bien ce milieu, s'est inspiré de faits réels pour nourrir sa fiction. 

Par exemple, lorsque le club de football de la capitale turkmène achète les meilleurs joueurs du monde, faisant de l'Asie le nouvel épicentre du football mondial. L'auteur fait ici référence aux championnats chinois et russes qui actuellement attirent de plus en plus de joueurs, et pas seulement ceux qui sont en fin de carrière, les contrats et les salaires proposés dépassant l'entendement. On se souvient notamment du footballeur camerounais Samuel Eto'o qui s'était engagé avec le club russe du FK Anji Makhatchkala pour un contrat de trois ans. Avec 20,5 millions d'euros nets par an, plus 20000 par but et 10000 par passe décisive, Eto'o devenait ainsi le footballeur le mieux payé de la planète. Evoluant dans un club totalement méconnu!

Autre exemple, cette rencontre caritative organisée au Turkménistan entre le club de la capitale et une sélection composée de grand joueurs. Les joueurs en question ont été bien évidemment grassement payés par les dirigeants d'une terrifiante dictature pour participer à cette rencontre. Un problème de conscience peut-être ? Meuh non! Là encore, l'auteur fait référence à la rencontre polémique organisée en 2011 par le président tchétchène Kadirov pour l'inauguration du nouveau stade de Grozny, la capitale. Le dictateur grand ami de Poutine, et notamment soupçonné de crimes de guerre et de gouverner son pays de façon mafieuse, avait alors invité Maradona, Barthez, Papin ou encore Figo pour animer cette rencontre placée sous le signe de l'humanitaire, et du divertissement. Mais bien sûr, ce n'était pas du tout de la propagande ou une volonté de redorer le blason d'un régime totalitaire! Maradona aurait touché un million d'euros pour faire le show.

Au final, Quitte ou double est un bon premier polar, globalement bien écrit, dans un style simple et limpide, au service d'un récit plutôt fluide et remarquablement construit. Une intrigue bien maîtrisée, avec son lot de révélations et de scènes chocs. Pas un chef d'oeuvre qui marquera à jamais le genre, mais un polar qui se lit très bien, et qui m'a donné envie de découvrir les autres productions de cet auteur français talentueux.

Dans le même genre sur ce blog:
Noir désert, Marc Ruscart
La nuit est leur royaume, Wessel Ebersohn
Tant pis pour le Sud, Philippe Rouquier
Kisanga, Emmanuel Grand

Aucun commentaire: