jeudi 17 juillet 2014

LA VILLE DES COUTEAUX

WILLIAM BAYER

_______________________________________

Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par 
Gérard de Chergé
Editions Rivages
576 pages 
Sélection Guide polar de Pietro
Première publication:

2006 (Etats-Unis et France) 
________________________________________


Tango et dictature au programme, avec Buenos Aires en toile de fond

Voici pour moi le roman le plus abouti de ce grand auteur américain de thrillers, une œuvre frémissante de beauté, avec pour cadre général la ville de Buenos Aires. Car Buenos Aires est la véritable héroïne de ce thriller politique passionnant du début à la fin. L'intrigue du livre est à l'image de cette ville: envoûtante, pleine de faux-semblants, trouble, et violente. Une ville encore marquée par son passé, la dictature militaire, le processus de réorganisation nationale, la torture et la disparition des opposants à ce processus.

Le roman fait également la part belle au tango, une danse qui fascine William Bayer, et ça se voit tant il décrit cet art avec une justesse et un lyrisme contagieux. 
Difficile d'être objectif pour moi vis-à-vis de cet auteur, dont j'apprécie énormément le style dépouillé, pur, direct et sa capacité à tenir son lecteur en haleine du début à la fin. Les personnages du roman, dont les destins s'enchevêtrent, sont fascinants et tellement humains.

Je ne pense donc pas trop prendre de risque en vous conseillant la lecture de ce roman, un chef d'œuvre tant au niveau de son atmosphère que de son intrigue policière implacable.

Du même auteur sur ce blog:

Dans le même genre sur ce blog: