mardi 30 décembre 2014

Tarot, de William Bayer


Les polars de William Bayer sont toujours placés sous le signe de l'originalité et de la découverte d'un univers précis: la fauconnerie dans Pélerin, la magie dans Mort d'un magicien, la photographie dans Hors Champ, le tango dans La ville des couteaux; Avec souvent en toile de fond la traque d'un redoutable serial killer. Et ici bien sûr c'est le jeu du tarot qui est à l'honneur. William Bayer possède plus de quatre cent jeux de tarot, l'auteur passionné sait donc de quoi il parle, son récit est d'ailleurs très bien documenté, avec juste ce qu'il faut d'explications techniques, sans jamais tomber dans le barbant. 

L'auteur construit une intrigue parfaitement ficelée autour de l'univers du tarot, et plus globalement du satanisme et de la sorcellerie; L'atmosphère très noire de ce thriller sanglant fait clairement penser au film de Polanski La neuvième porte avec Johnny Depp. 

Dans une église de campagne isolée, un homme nu est découvert suspendu par un pied à la traverse de la grande croix de bois dressée derrière l'autel; Sur le dallage, un pentacle a été tracé avec le sang de la victime; Crime sataniste ? Ou simple mise en scène ? Le chasseur de satanistes Cap connaît déjà la réponse, et va se lancer dans une traque sans merci. Ecriture envoûtante, intrigue captivante, aucun temps mort, et surtout un final apocalyptique: du grand art tout simplement!

William Bayer, Tarot, Rivages, 400 pages, traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Gérard De Chergé, sorti en 2001 (Etats-Unis et France)

Du même auteur sur ce blog:

Je vous conseille aussi: