dimanche 1 mars 2015

LA FAUTE

PAULA DALY

_________________________________________

Traduit de l'anglais par 
Florianne Vidal
Editions Le Cherche Midi 
Grand format 345 pages
Première publication:
2013 (Angleterre)
2014 (France)
_________________________________________

Un premier thriller psychologique de grande qualité

A l'instar de S.J. Watson avec son monumental premier suspense Avant d'aller dormir, l'anglaise Paula Daly fait une entrée fracassante dans le thriller avec La faute; Cette physiothérapeute de métier signe un suspense psychologique captivant du début à la fin, et brosse le portrait saisissant de Lisa Kallisto, une femme moderne débordée qui doit sans cesse jongler entre sa vie de famille intense et son métier à plein temps. On sent qu'il y a du vécu là! En effet, de manière plus générale, l'auteure fait preuve d'une remarquable finesse psychologique dans la description des rapports humains qui peuvent exister dans une petite ville de province anglaise.

Dès la première page du livre, l'auteure nous plonge dans une intrigue captivante, passionnante de bout en bout, sans temps mort: l'héroïne Lisa Kallisto va se transformer en détective privé pour retrouver la fille de sa meilleure amie, alors qu'un violeur en série sévit dans la région; Les personnages semblent tellement vrais qu'on a l'impression qu'ils vont sortir du livre! Paula Daly fait donc preuve d'une maîtrise impressionnante dans la conduite de son récit à suspense; Tout est ici subtilement et efficacement contrôlé, jusqu'à la découverte de la vérité, dans les toutes dernières pages du thriller.

Ce que j'ai aimé, c'est que l'auteur reste simple dans son écriture, dans ce qu'elle veut nous raconter, elle n'en fait pas trop, tout en prenant quand même des risques; Cela donne un premier roman abouti et maîtrisé, qui annonce l'arrivée d'une nouvelle reine du crime anglaise.


Dans le même genre sur ce blog:

Crains le pire, Linwood Barclay
La disparue de Colliton Park, Minette Walters
Les quatre coins de la nuit, Craig Holden
La fille du train, Paula Hawkins