mercredi 16 juillet 2014

CRAINS LE PIRE

LINWOOD BARCLAY

_________________________________________


Traduit de l'anglais (Canada) par 
Marieke Merand-Surtel
Editions J'ai lu 
509 pages
Première publication:
2009 (Etats-Unis) 2012 (France) 
__________________________________________



Le meilleur suspense de cet auteur talentueux



Linwood Barclay a rencontré le succès avec son premier roman publié en France, Cette nuit-là. Ont suivi deux opus très moyens, Les voisins d’à côté et Ne la quitte pas des yeuxJe n’étais donc pas très motivé pour lire Crains le pire, mais je l’ai quand même emprunté à ma bibliothèque, histoire de donner une dernière chance à cet auteur, dont j’apprécie quand même beaucoup le style d’écriture. Une écriture simple, directe, sans fioritures, une fluidité et une dextérité remarquables dans la conduite de ses récits à suspense.

Et heureusement que j’ai insisté, sinon je serais passé à côté de son thriller le plus réussi à ce jour. Pourtant, les bases sont les mêmes que dans les premiers romans: une narration à la première personne du singulier, un héros ordinaire, monsieur tout le monde, à qui le lecteur peut s’identifier, et qui va devoir faire face à la disparition inexpliquée d’un membre de sa famille, ici sa fille.

Mais l’intrigue est très bien ficelée, les dialogues percutants, le suspense crescendo, le final haletant. 
Un très très bon thriller psychologique, dans la lignée des meilleurs Harlan Coben. C'est sans prise de tête, c'est le polar à mettre dans votre valise si vous partez en vacances à la mer!

Dans le même genre sur ce blog: