mardi 5 janvier 2016

DÉRAPAGE

JAMES SIEGEL

__________________________________________


Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par 
Jacques Martinache
Editions Pocket
340 pages
Sélection Guide polar de Pietro
Première publication:
2003 (Etats-Unis)
2004 (France)
_________________________________________

Un sommet du récit à suspense



Moins connu que Harlan Coben, Linwood Barclay, Lisa Gardner ou encore John Grisham, James Siegel écrit peu mais je peux vous certifier qu'il a autant de talent que ses illustres pairs pour raconter des histoires palpitantes pleines de rebondissements. Passé presque inaperçu en France lors de sa sortie en 2004, Dérapage est pourtant un sommet du genre. 

C'est une vraie bombe textuelle hypervitaminée, un suspense à grand spectacle plein de coups tordus et de situations dangereuses, un feu d'artifice d'action, et aussi d'humour. Heureusement d'ailleurs car le pauvre Charles Schine, le héros ou plutôt l'anti-héros de ce thriller teigneux, n'est pas épargné par les problèmes. On n'aimerait vraiment pas être à sa place! Charles Schine, c'est le Monsieur-tout-le-monde, un quadragénaire américain qui vit dans une banlieue-dortoir new yorkaise, et qui prend le train tous les matins pour se rendre à son travail de cadre dans la publicité. Une maison, une femme, et une fille, qui est malade. Le drame de Charles, qui n'attend plus grand chose de positif de la vie, jusqu'au moment où il rencontre THE femme fatale. Et là, la vie de Charles va basculer, broyée dans un engrenage infernal. Plus dure sera la chute!

L'intrigue rondement ficelée nous tient en haleine du début à la fin, tout est subtilement et efficacement contrôlé de la part de James Siegel, qui mène son récit avec une dextérité hors du commun. Le style d'écriture est alerte, percutant, musclé, à base de phrases courtes qui permettent de maintenir le récit dans une tension fébrile. James Siegel signe donc un thriller palpitant, un fast and furious page turner, qui a d'ailleurs été adapté au cinéma, avec Clive Owen et Jennifer Aniston dans les rôles principaux. J'ai quand même largement préféré le livre, je n'ai même pas vu la fin arriver tellement j'étais captivé par cette histoire. Enorme!

Du même auteur sur ce blog:

Dans le même genre: