mercredi 5 octobre 2016

LE COMA DES MORTELS

MAXIME CHATTAM

___________________________________________

Auteur français
Editions Albin Michel
Grand format 400 pages
Première publication France:
2016
___________________________________________

Maxime Chattam réinvente le polar existentialiste



"Reste les pandas. Mes pires ennemis. Une quantité industrielle de merde sort de ces adorables boules de fourrure.""Tout le monde vient au zoo pour voir les pandas, et comme ils sont à peu près aussi cons qu'ils sont mignons, si vous ne lavez pas leur enclos toutes les deux heures, garanti qu'ils se rouleront dans leurs excréments tôt ou tard. Sur les photos, le panda couvert de sa propre emrdre, ça fait moche." Quelques extraits du dernier roman de Carl Hiaasen? de Tim Dorsey? de Christopher Moore? Non, non, du dernier roman de ... Maxime Chattam. Oui, oui, je ne plaisante pas. Mais je comprends votre étonnement. Si on m'avait dit un jour que je me fendrais la gueule devant un roman de Maxime Chattam. Si on m'avait dit un jour que je classerais un roman de Maxime Chattam dans la catégorie polar décalé, je ne l'aurais pas cru un instant. Car Maxime Chattam s'est imposé comme un très grand auteur de thrillers dits "à l'américaine". Des récits à suspense sanglants, mettant en scène des tueurs redoutables et surtout terrifiants. Son dernier roman Le coma des mortels est totalement différent. Un mélange explosif de roman noir et de comédie grinçante. Un roman tour à tour hilarant et d'un réalisme dérangeant. Une folle parenthèse dans la carrière de l'auteur?

Peu importe, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce récit qui commence par la fin de l'histoire. Le roman s'articule donc autour d'un compte à rebours qui s'achève avec le chapitre 1. Le coma des mortels, c'est avant tout l'histoire d'un mec qui s'appelle Pierre. Enfin, avant il s'appelait Simon! Avant quoi me direz-vous? Et bien, avant que Simon ne décide de tirer un trait sur sa vie, et de tout recommencer à zéro. Du passé faisons table rase! Nouvelle identité, nouveau job, nouvelle(s) copine(s), nouveaux amis. Le problème c'est que les copines et les amis en question meurent tous les uns après les autres. Bien sûr, Pierre est le coupable idéal aux yeux de la police. Mais est-il vraiment l'assassin ? Il faut dire aussi que Pierre a la tête de l'emploi, comme on dit, car ce trentenaire a un comportement assez ... atypique, c'est le moins que l'on puisse dire!

Au final, Le Coma des mortels est un thriller existentialiste, un agitateur de pensées, un constat sans concession sur nos société modernes, et une réflexion sur le sens de la vie, nos vies. Chacun interprétera à sa manière les dernières pages du livre, chacun en retirera ce qu'il veut. Mais ce livre a le mérite de poser des questions pertinentes. Sur la forme, c'est très bien écrit, c'est fluide, c'est bien fichu, bref c'est du Chattam.

Du même auteur sur ce blog:
La conjuration primitive ; La patience du diable

Dans le même genre sur ce blog:
Un jambon calibre 45, Carlos Salem



Aucun commentaire: