mercredi 16 juillet 2014

DISPARU À JAMAIS

HARLAN COBEN 

_________________________________________


Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par 
Roxane Azimi
Editions Pocket
466 pages
Sélection Guide polar de Pietro
Première publication:

2002 (Etats-Unis) 
2003 (France) 
_________________________________________

Des rebondissements à n’en plus finir, jusqu’à la toute dernière page

Harlan Coben est une superstar en France, j’en ai encore eu la preuve lors du festival international du polar de Lyon 2013; J’ai attendu presque une heure pour me faire dédicacer Disparu à jamais par cet auteur. D'ailleurs, l'immense (en taille) Harlan Coben est très sympathique, très chaleureux. Et le succès est mérité, tant ses thrillers sont à chaque fois prenants; Le bonhomme sait raconter une histoire et captiver son lecteur. Et il a une gouaille sans pareil, qui donne à ses thrillers un charme irrésistible. 

Et en matière de suspense et de rebondissements improbables, on est toujours servis avec cet auteur prolifique. Personnellement, je n’arrive jamais à deviner le dénouement de l’intrigue, Harlan Coben a vraiment l'art et la manière pour brouiller les pistes. 

Disparu à jamais est le roman de Coben que je préfère, le suspense est haletant du début à la fin, plein de situations dangereuses et de retournements imprévisibles. "Il est vivant" a murmuré la mère de Will Klein, sur son lit de mort, à propos de son frère Ken, disparu onze ans plus tôt, après avoir été accusé du viol et du meurtre de leur voisine Julie Miller. Le choc est terrible pour Will qui découvre une photo de son frère datant de quelques mois. Commence alors une enquête qui va nous emmener loin, très loin, de surprises en révélations.
Tout est ici subtilement et efficacement contrôlé. Longue vie à Harlan Coben!

Du même auteur sur ce blog: 
Faute de preuves