lundi 23 octobre 2017

LE BOURREAU DE GAUDI

ARO SAINZ DE LA MAZA

_____________________________________________

Traduit de l'espagnol par Serge Mestre
Editions Babel
Poche 768 pages
Sélection Guide polar de Pietro
Première publication:
2012 (Espagne)
2014 (France)
_____________________________________________

Un fulgurant thriller barcelonais !


"Eduard Pinto, Félix Torrens et Barcelone, voilà les trois sujets de leur haine." "Ce type séquestre les gens, les enferme plusieurs jours sans eau et sans nourriture, puis il les brûle vifs." Peur sur la ville de Barcelone: Eduard Pinto, membre réputé de l'élite barcelonaise, est enlevé, séquestré, suspendu à la façade de la célèbre Casa Milà, puis brûlé vif. Peu de temps après, c'est au tour de Félix Torrens, autre huile locale, de subir le même sort. Un autre cadavre carbonisé et encore retrouvé au sein d'un monument conçu par Antonio Gaudi, le génial architecte moderniste. Dont les œuvres disséminées aux quatre coins de la capitale catalane sont connues et admirées du monde entier. Pas de doute: Il y a un tueur en série qui sème la terreur dans les rues barcelonaises. Un meurtrier sadique, cruel, et surtout insaisissable.

L'enquête très politique, du fait de l'identité des victimes, est confiée à un franc-tireur, Milo Malart, sorte d'inspecteur Harry en version latino, un homme tourmenté, ingérable, rebelle, mais intègre, intelligent et tenace, très tenace. Une véritable bombe humaine au service de la vérité, aidée dans sa quête par la sous-inspectrice Rebeca Mercader. Une jeune femme très intelligente et très perspicace, dotée d'une grande force de caractère, et d'une bonne dose de patience. Car de la patience, il lui en faudra beaucoup pour supporter son coéquipier instable et irascible, qui ne s'est pas remis du suicide de son neveu. Celui-ci s'est tiré une balle dans la tête avec l'arme de service de son oncle. Milo enquêtera sur la mort de son neveu, tout en menant une chasse à l'homme haletante et pleine de mauvaises surprises. Rien ne lui sera épargné, entre adolescents désœuvrés, pressions politiques malsaines, flics corrompus, loges maçonniques, médias à sensation, et bien sûr œuvres de Gaudi! Oui, vous l'aurez compris, pour son premier roman coup de poing, le barcelonais Aro Sainz de la Maza, avec son style cru, incisif, et nerveux, ne fait pas dans la dentelle, bien au contraire. Dialogues enlevés, intrigue taillée au couteau, scènes chocs, suspense crescendo, rebondissements incessants, et dénouement haletant, tous les ingrédients du thriller d'exception sont réunis!

Dès les premières pages, j'ai tout de suite compris que j'avais entre les mains un fulgurant thriller pas comme les autres. Un polar monumental, puissant, à la noirceur absolue, qui nous emmène loin, très loin, dans les méandres d'une cité rongée par les magouilles politiques, la corruption, et une misère sociale qui découle de profondes mutations urbaines. L'auteur orchestre une intrigue magistrale qui dévoile les coulisses peu reluisantes de la capitale catalane, qui a sacrifié toute une frange de sa population sur l'autel du tourisme de masse et de l'immobilier clinquant. Assurément remonté contre les puissants de sa ville, Aro Sainz de la Maza ne mégote pas sur la charge qu'il leur assène, sans pour autant tomber dans la facilité ou la caricature. Mais cette histoire stupéfiante, mettant en scènes des personnages hors normes, est aussi un hommage au grand architecte Antonio Gaudi. Dans ce livre, on apprend beaucoup d'éléments intéressants sur la vie et l'oeuvre de l'homme qui aura marqué à tout jamais de son empreinte la cité catalane. Au final, avec Le Bourreau de Gaudi, Aro Sainz de la Maza fait une entrée fracassante dans le monde du polar. Et dans mon top 50 des polars indispensables, à dévorer d'urgence. Frontal!

Dans le même genre sur ce blog:
L'été des jouets morts, Toni Hill
La mémoire courte, Louis-Ferdinand Despreez
La guerre des vanités, Marin Ledun



Aucun commentaire: