lundi 23 août 2021

L'Affaire Clara Miller, d'Olivier Bal

 

L'Affaire Clara Miller est le premier roman que je lis d'Olivier Bal, et bien ce ne sera pas le dernier, assurément, car j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce très bon polar. Olivier Bal signe un livre ébouriffant qui explose les frontières des genres: suspense, roman de mœurs, thriller psychologique. Cet auteur français sait créer des romans d'atmosphère, aucun doute là-dessus. On n'est pas vraiment dans le page-turner commercial à la Harlan Coben. Mais dans un long chant funèbre sur une société décadente, voyeuriste, et démente. C'est un tableau saisissant et surtout effrayant du star system. C'est une sombre histoire racontée avec une écriture très dynamique, incisive, et cinématographique. L'intrigue atroce, prenante, implacable, est impeccablement tenue, les personnages forts et les rebondissements saisissants. 

Il faut vraiment revenir sur la construction maîtrisée de cette intrigue à plusieurs voix, qui entremêle très habilement les époques. L'histoire est en effet racontée par plusieurs personnages, et à deux époques différentes: 1995, qui représente le passé, et 2006, qui représente le présent. Au premier abord, cela peut paraître complexe, mais ne vous inquiétez pas, tout est très clair, limpide comme de l'eau de roche. Maîtrise et rigueur de l'intrigue sont au rendez-vous !

L'auteur a échafaudé un scénario diablement efficace, une intrigue bluffante, qui entremêle habilement le passé et le présent. Que dire de cette intrigue ? Je ne rentrerai pas trop dans le détail pour ne rien dévoiler de cette histoire effrayante. Le personnage principal, Paul Green, est un journaliste hanté par la mort suspecte d'une jeune femme, Clara Miller. Son cadavre est remonté, comme celui de cinq autres femmes, à la surface de l'eau d'un lac situé non loin de Lost Lakes, une propriété privée de mille hectares. Un domaine gigantesque qui appartient à Mike Stilth, une immense rock star connue dans le monde entier. Un mythe. Cela ne vous rappelle rien ?

Et oui, l'auteur s'est inspiré de Michael Jackson et de son tristement célèbre ranch de Neverland. La ressemblance entre Lost Lakes et Nerverland est bluffante, troublante. Paul Green va explorer l'univers de Mike Stilth afin de découvrir la vérité sur la mort de Clara Miller. Une enquête dangereuse, très dangereuse !

Au final, L'Affaire Clara Miller s'affirme comme étant un polar totalement désenchanté. En s'intéressant aux enjeux qui tournent autour d'une star planétaire dans un roman où la réalité et l'imagination font bon ménage, Olivier Bal se dévoile comme un auteur qui ne nourrit aucune illusion sur le monde d'aujourd'hui. 

Olivier Bal, L'Affaire Clara Miller, Pocket, 555 pages, sorti en France en 2020.

Je vous conseille aussi:

Aucun commentaire: