vendredi 20 août 2021

Les cicatrices, de Claire Favan

 

Si vous n'avez encore jamais lu un roman de Claire Favan, je vous déconseille de commencer par celui-ci. Ce n'est pas son meilleur opus. je préfère de très loin Serre-moi fort et Inexorable. Si vous êtes fan de Claire Favan, vous devriez y retrouver globalement votre compte: style d'écriture musclé, intrigue diabolique riche en suspense et en rebondissements. Classique et efficace. Après une parenthèse française, avec Inexorable, Claire Favan revient sur son terrain de prédilection: les Etats-unis. Plus précisément l'Etat de Washington, situé au nord-ouest, donc côté océan pacifique. C'est dans une petite ville pas très loin de Seattle que vit Owen Maker, le personnage principal de cette histoire très tordue. Un quadragénaire vendeur de voitures qui vit dans la peur de Sally, son ex-femme dépressive. Il faut dire qu'Owen partage encore la maison de famille avec Sally. 

Une maison certes coupée en deux, mais enfin ça ne facilite pas la vie du pauvre Owen. Surtout quand celui-ci veut ramener des petites amies à la maison. Un enfer, d'autant qu'Owen est plutôt du genre passif, à subir les événements. Et la situation ne va pas s'arranger puisque son ADN est identifié sur une scène de crime. Je ne vous en dis pas plus, sinon que Claire Favan laisse ici libre cours à la force de son imagination. L'auteure a construit une intrigue machiavélique, un puzzle diabolique. Une intrigue tordue, un peu trop à mon goût. 

Je trouve que, globalement, l'ensemble est un peu trop grand-guignolesque. Certaines scènes ou certains revirements de situation manquent un peu de crédibilité. Notamment à la fin. Je ne veux pas en dévoiler beaucoup, mais l'évolution psychologique d'Owen est quand même assez surprenante. 

Après, je ne vous déconseille pas non plus de lire ce polar. Partez du principe que Les Cicatrices est une oeuvre de fiction, et vous prendrez du plaisir à lire ce thriller mené à un rythme d'enfer, riche en rebondissements improbables. Un thriller sanglant à grand spectacle. L'auteur ne lésine pas sur le romanesque, c'est le moins que l'on puisse dire !

Claire Favan, Les cicatrices, Pocket, 396 pages, sorti en France en 2020.

Du même auteur sur ce blog:

Je vous conseille aussi:




Aucun commentaire: