mardi 30 août 2022

La Forêt des disparus, d'Olivier Bal

 

Après l'Affaire Clara Miller, Paul Green s'est mis au vert. Terminé le journalisme, l'homme brisé, meurtri par la vie s'est replié, depuis plusieurs années, dans un bled appelé Redwoods. Plus précisément une station balnéaire de l'Oregon coincée entre l'océan pacifique et une immense forêt. La Forêt des disparus, parce que chaque année des randonneurs de tout horizon viennent s'y aventurer, et certains d'entre eux disparaissent à jamais... ou pas. Il suffit qu'une adolescente marginale du coin se trouve au mauvais endroit, au mauvais moment, et soit témoin d'atrocités. Mais pourquoi a-t'il fallu qu'elle aille frapper à la porte de Paul Green pour trouver de l'aide ? Elle ne pouvait pas le laisser tranquille, ce pauvre Paul, qui a largement eu son compte en matière d'horreurs. Inéluctablement l'instinct du bon journaliste va se réveiller. 

Et donc Paul va encore aller fouiner là où il ne fallait pas, et déterrer les secrets inavouables de Redwoods. Oui ce nouveau thriller d'Olivier Bal sent la poudre et l'atmosphère viciée d'une petite ville américaine recluse. L'auteur laisse ici libre cours à la force de son imagination et ne lésine pas sur le romanesque, nous offrant ainsi l'un de ses meilleurs romans. Une sorte de huis clos cauchemardesque, un chant funèbre sur un univers de démence et de sang. 

Sur la forme, l'auteur montre une maîtrise impressionnante dans la conduite de son récit à plusieurs voix, qui entremêle habilement le passé et le présent. Tout est ici subtilement et efficacement contrôlé. L'auteur tisse une toile diabolique, machiavélique, avec son lot de surprises et de révélations. De l'action, du suspense, des rebondissements incessants, on en a pour son argent. Au final, une histoire terrifiante qui met en scène des personnages hors normes. 

Olivier Bal, La Forêt des disparus, Pocket, 480 pages, sorti pour la première en France en 2021. 

Du même auteur sur ce blog:

Je vous conseille aussi:

Aucun commentaire: