samedi 27 août 2016

LA COMPASSION DU DIABLE

FABIO M. MITCHELLI

_______________________________________

Auteur français
Milady
Poche 384 pages
Sélection Guide polar de Pietro
Première publication France:
2014
_______________________________________

Terrifiant!


Avertissement! Chers lecteurs, vous qui entrez dans La compassion du diable, laissez toute espérance, et si vous n'avez pas l'estomac bien accroché, passez votre chemin, l'expérience sera trop éprouvante pour vous. Par contre, si vous aimez les serial killer thrillers bien sanglants, le "livre bleu" est fait pour vous. Fabio M. Mitchelli a peut-être créé, avec le cannibale de Cleveland, le tueur en série le plus effrayant de l'histoire. Au niveau du Thomas Bishop de Shane Stevens, ou du Hannibal Lecter de Thomas Harris. Mitchelli s'est inspiré du parcours sanglant de Jeffrey Dahmer, le tristement célèbre cannibale de Milwaukee, pour écrire cette histoire terrifiante, véritable chant funèbre sur un monde de démence et de sang. Un furieux page turner, un livre démoniaque difficile à oublier.

La compassion du diable est donc un fulgurant thriller pas comme les autres, qui se distingue très nettement des productions habituelles. Comment? Premièrement, par le style d'écriture de l'auteur. Un style simple, alerte, percutant, et surtout spectaculaire. J'avais parfois l'impression de lire du James Ellroy. Le récit est fluide, sans temps mort, et certaines scènes atteignent vraiment des sommets d'intensité dramatique. On est littéralement happés par cette histoire atroce, prenante, implacable. Les scènes de meurtres sont notamment très détaillées, âmes sensibles s'abstenir, l'auteur ne nous épargne rien, la plongée dans l'horreur est abyssale et sans retour!

Ensuite, par la qualité de l'intrigue. En effet, l'auteur mélange avec virtuosité fiction et réalité. Son serial killer ressemble à Jeffrey Dahmer, dans le choix des victimes et dans la manière de les tuer. Cela donne de la crédibilité à son histoire, mais l'auteur n'oublie pas non plus son public friand de suspense et de rebondissements. Mitchelli tisse une toile machiavélique, et signe une histoire stupéfiante mettant en scène des personnages hors normes, dont les destins tragiques s'enchevêtrent. 

Au final, La compassion du diable est un thriller impitoyable, frontal, voire même dérangeant par certains aspects. Un serial killer thriller à la tension presque insupportable, qui vous fera passer, tout au long de la lecture, par tous les stades émotifs possibles. C'est ça qui est bon!

Dans le même genre sur ce blog:


Aucun commentaire: