mardi 24 décembre 2019

Reflex, de Maud Mayeras


Maud Mayeras fait partie de ces rares écrivains capables de raconter l'indicible, l'intolérable, d'une manière terriblement crédible. Une auteure capable de coucher sur le papier un crime atroce sans tomber dans l'excès. Ce n'est pas trop sanguinolent, ce n'est pas trop spectaculaire. C'est d'une inconcevable réalité. C'est d'un équilibre, ou plutôt d'une justesse qui apporte une effroyable crédibilité à son récit très très noir. Car ne nous y trompons pas, ce que raconte Maud Mayeras est épouvantable, je déconseille ce thriller diabolique, malfaisant, aux âmes sensibles. 

Car il flotte autour de cette histoire une aura sombre, très sombre. Vous qui entrez dans Reflex, laissez toute espérance, et préparez-vous à faire connaissance avec un tueur en série abominable. Un monstre qui se cache derrière un masque de normalité. Et qui tue, qui tue beaucoup, des hommes, des femmes, des enfants. L'horreur à l'état pur, dans le mauvais sens du terme.

Livre qui fera date dans l'histoire du thriller, Reflex hisse définitivement Maud Mayeras au rang des plus grands auteurs français de polars. Reflex est un roman atroce, prenant, implacable, c'est une mécanique de précision parfaitement huilée qui vous emporte dans sa folie. Alors certes, il y a une volonté de coller le plus possible à la réalité dans ce qu'elle a de plus froide, et de plus terrible. Mais Maud Mayeras n'oublie pas non plus de captiver ses lecteurs avides de suspense et de rebondissements. L'auteure tisse une toile machiavélique, et les cent dernières pages sont de très haute volée. Un dénouement à suspense qui dégage une puissance maléfique, vraiment c'est du grand art.

Enfin, le style d'écriture de l'auteure, sa façon de raconter l'histoire, et de créer une atmosphère oppressante, contribuent au succès du roman. Un style descriptif, à la fois très précis sur la forme et sur le fond, et surtout d'une féroce puissance d'évocation. Un art du détail, une grande finesse psychologique, une effroyable lucidité, bref le style d'une grande écrivaine. Au final, avec Reflex, Maud Mayeras confirme son immense talent pour échafauder des intrigues diaboliquement efficaces et camper des personnages forts. Notamment Iris Baudry. Vous vous souviendrez longtemps d'elle. Allez, je ne vous en dis pas plus, et vous laisse le soin de découvrir ce thriller noir comme le cauchemar. 

Maud Mayeras, Reflex, Pocket, 478 pages, sorti en 2013.

Je vous conseille aussi:
La compassion du diable, Fabio M. Mitchelli
Une forêt obscure, Fabio M. Mitchelli
Serre-moi fort, Claire Favan
Jeu d'ombres, Ivan Zinberg
Au fil du rasoir, Karin Slaughter
Coup de froid, Lynda La Plante

Aucun commentaire: