mercredi 2 septembre 2020

La nuit de l'ogre, de Patrick Bauwen

 

"Des frissons. Voilà le but. Souffler un courant d'air glacial sur votre épiderme, accélérer votre pouls et vous empêcher de dormir: tels sont mes objectifs à chaque nouvelle histoire." 

Objectif atteint, une fois de plus, et haut la main. C'est ça qui est bien avec Patrick Bauwen, dont j'ai dévoré tous les romans. La qualité de ses productions est toujours au rendez-vous, on sent qu'il y a du travail derrière chacun de ses thrillers à l'américaine. L'auteur ne lésine ni sur le suspense ni sur les rebondissements, et nous fait toujours découvrir des univers insolites. Dans La nuit de l'ogre, l'auteur nous entraîne au coeur des fraternités secrètes de médecine et des cercles d'amateurs morbides de photos post-mortem. Tout un programme !


La nuit de l'ogre est le second volet de la trilogie parisienne consacrée au ténébreux médecin urgentiste Christian Kovak, qui se retrouve de nouveau à devoir affronter un redoutable et insaisissable tueur en série. En plus du Chien, dont on ne connaît toujours pas l'identité. Il faudra donc lire L'heure du diable, l'ultime volet, pour enfin savoir qui est ce monstre. Il y avait Patrick Jane et John le Rouge, il y a désormais Chris Kovak et le Chien !

Tout comme Le jour du Chien, le premier volet de cette trilogie parisienne, La nuit de l'ogre est une véritable bombe textuelle survitaminée, un thriller à grand spectacle, riche en suspense et en rebondissements tordus. Avec un coupable à découvrir parmi les nombreux personnages du livre. On retrouve tout le punch qui caractérise les romans de Patrick Bauwen, avec une écriture pleine de coups de théâtre, d'énergie et de vitalité. Du grand art !

Patrick Bauwen, La nuit de l'ogre, Le Livre de Poche, 560 pages, sorti en 2018. 

Du même auteur sur ce blog:

Je vous conseille aussi:

Aucun commentaire: