mardi 21 août 2018

CODE 93

OLIVIER NOREK

________________________________________________

Auteur français
Editions Pocket
Poche 342 pages
Sélection Guide polar de Pietro
Première publication France:
2013
________________________________________________

Un polar teigneux mené tambour battant.


J'ai enfin pu lire le premier roman d'Olivier Norek, dont j'entends parler depuis des années, en bien. Et je n'ai pas été déçu, bien au contraire. Quelle claque! Quel rythme harassant imposé par l'auteur, on ne s'ennuie pas une seule seconde dans ce polar nerveux, teigneux, et noir comme le cauchemar. De l'action, du suspense, des scènes chocs, un style direct, incisif, brut de décoffrage, des dialogues enlevés tels des uppercuts que vous vous prenez en pleine tronche. Une très bonne pioche, cela  m'a donné envie de lire les autres romans de l'auteur.

L'histoire, ou plutôt les histoires racontées par Olivier Norek se nouent avec en toile de fond le quotidien d'un flic du 93. Celui de Victor Coste, capitaine au SDPJ 93, la sous-direction de la Police Judiciaire dans le département de la Seine-Saint-Denis. Un flic de terrain intègre, tenace, efficace qui connaît le département comme sa poche. Un meneur d'hommes qui dirige son équipe d'une main ferme dans un gant de velours. Mais aussi un personnage complexe qui tente de garder le cap devant tant de noirceur, qui évolue dans un monde brutal, implacable, impitoyable. Un homme avec ses qualités et ses défauts, sa part d'ombre.

Code 93 séduit par son intrigue taillée au couteau qui relie deux mondes que, théoriquement, tout oppose: les cités sensibles du 93 et les cercles des puissants parisiens. Deux mondes qui vont s'entrecroiser par le biais d'un mystérieux dossier, le Code 93. Un dossier explosif qui, s'il venait à être dévoilé au grand public, provoquerait un gros gros scandale. Code 93 séduit également par le portrait réaliste et sans concession que dresse l'auteur sur la police d'aujourd'hui. Olivier Norek s'inscrit dans le souci d'une narration réaliste et s'inspire de sa vie personnelle pour apporter de la crédibilité à son récit et nourrir son intrigue. Car l'auteur a longtemps été lieutenant de police à la section des enquêtes et recherches du SDPJ 93. Alors la vie de flic dans un secteur difficile, il connaît, il sait ce que c'est et ça se ressent dans son roman. L'auteur le dit d'ailleurs lui-même dans une interview: "Si j'écris sur des flics, c'est que j'ai été flic, et que j'en connais les règles et les codes."  Un très bon polar sans temps mort, mélange explosif de thriller sanglant, de roman noir social, et de polar politique implacable. 

Dans le même genre sur ce blog:
Kind of Blue, Miles Corwin
Captain Butterfly, Bob Leuci
Etoile morte, Ivan Zinberg

Aucun commentaire: