mardi 14 juillet 2020

Fantazmë, de Niko Tackian


Après Toxique, Fantazmë est la deuxième enquête du ténébreux commandant Tomar Khan, un personnage complexe tout droit sorti de l'imagination de Niko Tackian. Tout comme dans Toxique, l'essentiel de l'action se déroule à Paris. Tomar Khan et son équipe de choc se lancent sur la piste d'un étrange justicier qui s'en prend à la pègre albanaise. Ce sera un véritable chant funèbre sur un monde de démence et de sang. Une plongée abyssale dans les eaux troubles du crime organisé et de la prostitution sauvage. Le commandant sera également confronté à la triste réalité des migrants à Paris. 

Avec Fantazmë, Niko Tackian livre un nouveau polar impeccablement ficelé et surtout noir comme le cauchemar. L'auteur monte clairement d'un cran au niveau de la noirceur et de la violence. Certaines scènes chocs sont à la limite du supportable. L'auteur nous emmène dans un monde impitoyable, celui de la pègre albanaise. Un monde implacable, horrible, terrifiant. 

Ensuite Fantazmë repose sur la personnalité de plus en plus ambivalente de son personnage principal, le commandant de police Tomar Khan. L'auteur nous emmène loin, très loin dans les méandres torturés de la réalité et des rêves de Tomar. Et la situation se complique à tous les niveaux pour notre commandant, je n'en dis pas plus, je vous laisse le soin de dévorer ce polar décapant, qui se lit d'une traite (moins de 300 pages dans sa version poche).

Sur la forme, on retrouve dans Fantazmë tout ce qui fait la force de Niko Tackian: un style d'écriture alerte et limpide, sans gras, sans fioritures, au service d'un récit très fluide, composé de chapitres courts qui ne laissent aucun répit au lecteur. 

Le mot de la fin: un court polar décapant, très noir, très dur, qui se déroule dans un Paris crépusculaire. 

Niko Tackian, Fantazmë, Le Livre de Poche, 282 pages, sorti en 2018.

Du même auteur sur ce blog:

Dans le même genre sur ce blog:

Aucun commentaire: