lundi 24 décembre 2018

TOP 20 2018

L'année 2018 touche à sa fin, l'occasion de dresser le bilan des lectures de l'année côté polar.

Je vous présente mon TOP 20 des meilleurs polars lus cette année 2018, c'est parti !


Numéro 20:
La reine noire, Pascal Martin, un polar crépusculaire mené tambour battant dont l'essentiel de l'action se déroule dans une ville sinistrée en Lorraine. Un très bon roman noir dans la plus pure tradition "Manchettienne".


Numéro 19:
L'affaire Isobel Vine, Tony Cavanaugh, un très bon polar australien, un cold case torride haletant, doublé d'un portrait saisissant de la ville de Melbourne. 


Numéro 18:
En sacrifice à Moloch, Asa Larsson, un thriller implacable, pur et dur à l'image de son saisissant décor, le grand nord suédois. Une intrigue diabolique qui entremêle habilement passé et présent, écrite dans un style limpide et musclé. 


Numéro 17:
Embruns, Louise Mey, un huit-clos cauchemardesque, des chapitres courts qui ne laissent aucun répit aux lecteurs, et un énorme rebondissement final à la shutter island.


Numéro 16:
Redemption road, John hart, un roman noir comme le cauchemar, qui sent la poudre et l'atmosphère viciée d'une petite ville de Caroline du Nord. Secrets inavouables, trahisons, tueur en série, John Hart nous dévoile les coulisses mortifères d'une ville à la dérive. Frontal !


Numéro 15:
Le Violoniste, Mechtild Borrmann, un polar historico-politique bouleversant qui suit trois générations marquées au fer rouge par une terrible injustice. Et un portrait sans concession du régime stalinien de l'après-guerre. 


Numéro 14:
Tu tueras le père, Sandrone Dazieri, un serial killer thriller de tout premier ordre, une histoire terrifiante et stupéfiante mettant en scène des personnages hors  normes. Le must du thriller italien.


Numéro 13:
Bondrée, Andrée A. Michaud, un polar d'atmosphère canadien d'une formidable originalité, une intrigue criminelle pleine de rebondissements et un roman noir social qui explore de manière atypique les comportements psychologiques humains. Et un décor envoûtant - un lac entouré de forêts situé à la frontière americano-canadienne.


Numéro 12:
Code 93, Olivier Norek, aux origines du phénomène éditorial Olivier Norek, la première enquête du désormais célèbre Victor Coste, capitaine au sein de la sous-direction de la Police Judiciaire dans le département de la Seine-Saint-Denis. Frontal !


Numéro 11:
La femme à la fenêtre, A.J. Finn, le thriller psychologique américain de cette année 2018, pour les fans de La fille du train, Tout n'est pas perdu, Avant d'aller dormir, ou encore La fille d'avant. C'est desperate housewife en version suspense qui fait mal !


Numéro 10:
Le Livre des morts, Glenn Cooper, un monstrueux best-seller, un grand classique américain du thriller ésotérique, un livre à grand spectacle. Un thriller littéralement hallucinant du début à la fin !


Numéro 9:
Le club des pendus, Tony Parsons, certainement le roman le plus controversé de cette star du néo-polar britannique, un whodunit tendu qui aborde un problème récurrent dans la culture occidentale: la tentation de la justice sommaire prise en main par les citoyens. Perturbant ! 


Numéro 8:
Le manuscrit inachevé, Franck Thilliez, le maître incontesté du suspense horrifique riche en rebondissements retors et tordus. Un livre dans un livre dans un livre, une poupée russe infernale, un cluedo maléfique, bref un nouveau thriller haletant comme seul Franck Thilliez est capable d'en produire.


Numéro 7:
Dans l'ombre, Arnaldur Indridason, mon polar historique de cette année 2018, le premier volet d'une trilogie historique consacrée à l'Islande de la seconde guerre mondiale. Une enquête haletante qui dévoile tout un pan de l'histoire de ce pays à part. 


Numéro 6:
Sans lendemain, Jake Hinkson, mon roman noir de cette année 2018, une plongée sans retour possible dans l'Amérique profonde des années 50. Trois portraits de femmes terriblement réalistes, une histoire poignante et impitoyable racontée par un écrivain surdoué. 


Numéro 5:
Pyromane, Wojciech Chmielarz, mon whodunit de cette année 2018, un polar polonais décapant, qui se distingue par la psychologie très fouillée de ses personnages, et par son intrigue captivante. Une nouvelle série policière vraiment très prometteuse, qu'attendez-vous pour faire connaissance avec l'inspecteur Jakub Mortka ? Un personnage !


Numéro 4:
Le festin du serpent, Ghislain Gilberti, mon thriller sanglant de cette année 2018, atroce, prenant, implacable, un mélange explosif (ce n'est pas peu dire) de serial killer thriller, de polar politique et de suspense psychologique. Une immersion bluffante dans la lutte contre le mal. par contre, âmes sensibles s'abstenir, c'est du très lourd. Décoiffant ! 


Le podium:

3. Les fantômes d'Eden, Patrick Bauwen, mon suspense de cette année 2018, le polar des enfants de la télé, hommage à ces films des années 80 Les Goonies, Explorers, ET etc... Un livre à grand spectacle, chargé d'émotions et d'atmosphère, mélange de serial killer thriller et de roman d'aventure. Le chef d'oeuvre de Patrick Bauwen ! 


2. Kisanga, Emmanuel Grand, mon thriller politique de cette année 2018. Dans une oeuvre frémissante de beauté où les destins s'enchevêtrent, Emmanuel Grand mêle espionnage, finances, géopolitique et aventure, et nous offre son roman le plus abouti à ce jour. 


1. L'année du lion, Deon Meyer, mon polar préféré lu en 2018. C'est le livre qui m'a procuré le plus d'émotions, qui m'a le plus captivé cette année. Un polar post-apocalyptique qui dégage une puissance hors du commun, une fresque épique et violente, et un message écologique fort délivré par cet auteur sud-africain mondialement reconnu. Vite une suite Monsieur Meyer !


Je vous souhaite une excellente fin d'année 2018, et on se revoit en 2019, avec encore beaucoup de polars à partager !

Pietro 



Aucun commentaire: